« Un jour, après avoir vu, sur la table, la nappe au motif de fleurettes rouges, j’ai porté mon regard vers le plafond. Là, partout, sur la surface de la vitre comme sur celle de la poutre, s’étendaient les formes des fleurettes rouges. Toute la pièce, tout mon corps, tout l’univers en seront pleins ; moi-même je m’acheminerai vers l’autoanéantissement, vers un retour, vers une réduction, dans l’absolu de l’espace et dans l’infini d’un temps éternel. […] Je fus saisie de stupeur. […] Peindre était la seule façon de me garder en vie, ou à l’inverse était une fièvre qui m’acculait moi-même. […] » Propos de l’artiste  Yakoi KUSAMA.

 

Toutes ces toiles, collages, sculptures, installations ont tous en commun l’obsession de la répétition d’un motif et son accumulation oppressante. Après avoir exposé aux côtés des grands noms du Pop Art — Claes Oldenburg, Andy Warhol et Jasper Johns, elle vit aujourd’hui de son plein gré dans un hôpital psychiatrique de Tokyo, ou elle continue de peindre.

Retrospective au Centre Pompidou du 10 octobre 2011 au 9 janvier 2012.

kusama - Chiara Stella Home

 

 
Tagged with:
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.